La croix de Salles, Demi-Quartier
>>
Accueil
>
Rando été
>
La croix de Salles, Demi-Quartier
Combloux

La croix de Salles, Demi-Quartier

Ecogeste
Flore
Lac et glacier
Montagne sans voiture
Point de vue
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
En tête à tête avec le Mont-Blanc du haut du belvédère de la Croix des Salles, cette boucle arpente les hauteurs de Demi-Quartier
Découvrez les signes de sécheresse sur les sapins et les incidences des feux de camp en montagne

Les 4 patrimoines à découvrir

  • Faune

    Les stars de Haute-Savoie

    Vous allez être incollable sur les deux races de vaches que l'on retrouve dans les deux Savoie.
    L’Abondance, encore appelée la fromagère à lunettes. Elle se reconnaît à sa robe pie rouge acajou, sa tête et son ventre sont blancs. Ses sabots durs facilitent sa marche sur des sols rocailleux. On lui doit d’excellents fromages : le reblochon, le beaufort ou le fameux fromage d’Abondance. La Tarine ou Tarentaise est plus petite, son habileté, sa résistance aux variations de température et son endurance font d’elle une vraie montagnarde! Sa peau de couleur fauve et ses extrémités noires la protègent du soleil. Elle est élevée pour son lait avec lequel on fabrique le beaufort, la tomme de Savoie ou le reblochon.
  • Savoir-faire

    Feu de camp : pourquoi est-ce interdit ?

    Chanter au coin du feu, griller des marshmallows cela donne envie. Mais quelles sont les conséquences des feux de camp ?

    1 – Le renouvellement floristique : le sol des prairies alpines est une végétation fragile qui a mis de nombreuses années à se construire, la flore est rare. Un renouvellement suite à un feu met du temps et une végétation plus ordinaire va repousser plus vite. À 1600 m d’altitude, il faut entre 15 000 et 40 000 ans pour constituer 10 cm de sol. 

    2 – Le nombre de personnes : une personne multipliée par la masse des visiteurs enduit des impacts qui paraissent anodins quand on est seul autour de son feu. Cependant comme chacun veut faire son propre feu, dans son coin favori, le sol est impacté à de trop nombreux endroits.

    3- Le dérangement de la faune : odeur et bruit, la faune sauvage est stressée par ce dérangement la nuit (période active pour la recherche de nourriture) ce qui impacte son alimentation et sa reproduction.

    4- Le risque incendie : même si on gère son feu avec des cailloux autour pour le contenir et des flambées restreintes, une braise peut très vite partir.
  • Lac

    Tourbière et zone humide

    Une tourbière, par définition, est une zone humide, colonisée par la végétation, dont les conditions écologiques particulières ont permis la formation d’un sol constitué d’un dépôt de tourbe.

    Les tourbières jouent un rôle d’amortisseur du changement climatique en stockant notamment le carbone. Une tourbière active piège en moyenne 733 kg de CO2 par hectare et par an (Villa et Bernal, 2018). À l’échelle mondiale, les sols des zones humides stockent deux fois plus de carbone que l’ensemble des forêts de la planète.

    La préservation de ces zones représente donc un réel enjeu.
  • Flore

    Sécheresse : Les arbres rougissent

    Conséquences du dérèglement climatique, le déficit de pluviométrie et les sécheresses à répétition affaiblissent les arbres, particulièrement les épicéas et les sapins. La mortalité de plusieurs essences s’accentue bien qu'elles s'adaptent progressivement au manque d'eau. Les arbres régulent leurs transpiration en refermant les stomates (« pores ») de leur feuilles, limitant ainsi leurs croissance. Cette fermeture entraîne une surchauffe qui peut être fatale pour l’espèce. 
    Les arbres, déjà affaiblis par ces phénomènes, ne peuvent plus se défendre contre les attaques de parasites. Ainsi, certains insectes (les scolytes) creusent des galeries sous l'écorce des épicéas, se nourrissant de bois et de sève, accentuant le phénomène de mortalité avec une intensité préoccupante.

    Les arbres attaqués sont repérables par le changement de couleur des aiguilles, virant du vert au brun.

    Le rythme de migration et d’adaptation des espèces (qui vivent plus d’une centaine d’années) est trop lent face à la vitesse des dérèglements.
    Les gestionnaires de forêt expérimentent la plantation d’essences plus résistantes au changement climatique.

Description

  1. Au départ du parking de Cuchet, empruntez le chemin en direction du chalet de la Vieille et Sommet des Salles.
  2. Arrivez à l'Alpage de Beauregard, prendre à gauche direction Le Jaillet puis directement à droite : La croix des Salles (c'est à Beauregard, que la société Milka a tourné un de ses spots publicitaires :"Et la marmotte, elle met le chocolat, dans le papier alu"). Montée plus courte et plus ombragée par ce sentier.
  3. Après le télésiège de Beauregard, gardez votre gauche sur le sentier, vous allez ensuite traverser une piste, pensez à bien fermer les barrières.
  4. La croix des Salles se trouve sur un belvédère dans la forêt à coté de l'arrivée du télésiège.
  5. La redescente se fait par Le Jaillet, La Ravine, puis sur la gauche, la piste qui rejoint l'alpage de Beauregard.
  • Départ : Parking du Cuchet, Combloux
  • Arrivée : Parking du Cuchet, Combloux
  • Communes traversées : Combloux, Demi-Quartier et Megève

Profil altimétrique


Recommandations

Soyez toujours prudent et prévoyant lors de la randonnée. Asters CEN-74 n'est pas tenu responsable en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.
Animaux acceptés
De manière générale votre chien, s’il est autorisé, doit être tenu en laisse en espaces naturels. Par sa présence, son odeur et ses déjections, votre chien peut perturber la biodiversité. Sa divagation dans la nature peut avoir des conséquences lourdes pour la faune sauvage et les troupeaux (transmission de germes, stress de la faune sauvage, destruction des couvées au sol). Les chiens sont interdits en cœur de parc nationaux et dans la plupart des réserves naturelles.

Transport

De Juillet à Septembre, navette gratuite jusqu'au parking du Cuchet.

Accès routiers et parkings

Sur les hauteurs de Combloux, à la fin de la route de la Cry Cuchet, le dernier parking.

Stationnement :

Parking du Cuchet, Combloux

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :