Chantemerle, sur les hauteurs de Samoëns
>>
Accueil
>
Rando été
>
Chantemerle, sur les hauteurs de Samoëns
Samoëns

Chantemerle, sur les hauteurs de Samoëns

Ecogeste
Faune
Point de vue
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Entre forêt et hameau, cette randonnée séduira les amateurs d'architecture traditionnelle. Profitez de la vue sur La Bourgeoise et les sommets environnants.
Découvrez le rôle primordial des chauve-souris mais aussi notre rôle sur la pollution lumineuse et les déchets !

Les 4 patrimoines à découvrir

  • Savoir-faire

    Méteo VS climat

    La météo c’est l’évaluation du temps qu'il fait ou qu'il va faire à très court terme. Les prévisions se font sur la base de la mécanique des fluides avec des éléments tels que l'air, le vent et l'eau...

    Le climat c’est l’étude des variables météorologiques sur une longue période de temps (30 ans par convention).

    Plusieurs paramètres distinguent la météo du climat :
    - L’échelle de temps : les prévisions météo se font sur une semaine alors que les évolutions climatiques se pensent sur une décennie, voire un siècle.
    - L’échelle spatiale : la météo est locale tandis que le climat examine les tendances à l'échelle d'une région entière, voire de la planète. 

    En résumé : la météo présente les fluctuations au jour le jour tandis que le climat prend en compte l'ensemble de ces fluctuations sur un temps long.
    Astuce : Vous êtes une personne calme et réservée depuis 30 ans (le climat) et vous énervez pendant 72h(météo)!
  • Faune

    La chauve-souris

    Les chauves-souris, souvent méconnues et parfois mal-aimées malgré leur discrétion, jouent un rôle écologique essentiel. Elles contribuent à maintenir l'équilibre des écosystèmes en régulant les populations d'insectes, en assurant la pollinisation et en participant à la dispersion des graines.

    En France, on recense 34 espèces de chauves-souris, dont certaines sont courantes, comme la pipistrelle commune et la Sérotine commune, tandis que d'autres, comme le murin de Capaccini, sont rares et localisées. Ces créatures fascinantes utilisent l'écholocation : elles émettent des ultrasons pour chasser, permettant de détecter la position et la taille de leurs proies en fonction du retour de l'écho.

    Cependant, les chauves-souris sont confrontées à de nombreux défis, notamment le déclin de la biodiversité dû aux changements climatiques et à l'utilisation de pesticides, qui affectent leurs proies insectivores. La destruction des habitats, la pollution lumineuse et les collisions routières constituent également des menaces sérieuses.

    Toutes espèces confondues, les chauves-souris de France métropolitaine ont connu une diminution de 38% en 10 ans (selon l’indicateur de l’Office National de la Biodiversité). Pour en savoir plus suivez le programme Vigie-Chiro.
  • Faune

    La pollution lumineuse

    La pollution lumineuse causée par les éclairages publics et privés en France limite la visibilité des astres les plus brillants, affectant ainsi l'observation du ciel nocturne pour 80% de la population. L’éclairage nocturne perturbe gravement l’équilibre des écosystèmes altérant le comportement, les interactions et l’habitat de plusieurs espèces nocturnes :

    Modification des interactions prédateur-proie : les mécanismes de chasse sont perturbés, beaucoup d’insectes meurent d’épuisement, attirés par la lumière…

    Collision avec les structures éclairées : Les oiseaux migrateurs sont souvent désorientés par les lumières urbaines et peuvent entrer en collision avec des bâtiments éclairés.

    Déplacement des populations : Si les espèces migrent car elles sont perturbées, cela entraîne une fragmentation des populations et une perte de diversité génétique.

    Perturbation des rythmes naturels : Les cycles d'activités, de reproduction et de migration sont modifiés. Cela peut entraîner des conséquences graves pour la survie de certaines espèces.

    La réduction des horaires d’éclairage et l’intensité de ceux-ci sont le début d’actions positives pour protéger les espèces et la biodiversité.
  • Faune

    Déchet : Ne me quittes pas !

    En montagne, la décomposition des déchets est très lente. Les animaux les mangent parfois, les microorganismes du sol sont atteints par les composés chimiques, tout ça sur des très longues années de décomposition. Pour éviter aux animaux d'ingérer des aliments qui les fragilisent, remportons tous nos déchets, y compris le papier toilette et les trognons de pomme ! 

    Adoptons certains réflexes :
    - Tous les déchets (même les déchets biodégradables) sont à remporter avec vous dans votre sac
    - Ramassez les déchets que vous rencontrez

Description

  1. De la place du Gros Tilleul (planté en 1438) passez entre l'église et la mairie, tournez à droite derrière les écuries du château, puis à gauche où vous trouverez un panneau d'indication. Après avoir traversé une propriété et longé le mur du jardin Botanique, dirigez-vous vers la route en traversant un corps de ferme.
  2. Prendre à gauche sur la route carrossable jusqu'à la croix des Plaignes, puis gagner le sentier sur la droite. Un second sentier, de nouveau à droite, serpente le long d'un joli mur en pierres.
  3. Après quelques lacets en forêt, vous arrivez à La Grangiat sur un large sentier. Prenez à droite, en contrebas, un sentier qui monte direction Chantemerle par La Pierre de Dinat (cette boucle, dans ce sens, permet d'éviter des passages délicats à la descente près de la pierre de Dinat). L’alternative est de faire un allez retour par Les Combes.
  4. Arrivé à la fameuse Pierre de Dinat, descendre à gauche sur une récente piste puis de nouveau à gauche, pour emprunter la direction de Chantemerle. Prenez le temps de regarder le sommet de la Bourgeoise derrière vous et la chapelle (1684).
  5. Le retour vers Samoëns se fait par le hameau des Combes.
  • Départ : Place du gros tilleul, Marie de Samoëns
  • Arrivée : Place du gros tilleul, Marie de Samoëns
  • Communes traversées : Samoëns

Profil altimétrique


Recommandations

Attention au sens de la boucle, la redescente par la forêt de la Pierre de Dinat contient des passages délicats. Ces passages sont facilement franchissables à la montée.  

Soyez toujours prudent et prévoyant lors de la randonnée. Asters CEN-74 n'est pas tenu responsable en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.
Animaux acceptés
De manière générale votre chien, s’il est autorisé, doit être tenu en laisse en espaces naturels. Par sa présence, son odeur et ses déjections, votre chien peut perturber la biodiversité. Sa divagation dans la nature peut avoir des conséquences lourdes pour la faune sauvage et les troupeaux (transmission de germes, stress de la faune sauvage, destruction des couvées au sol). Les chiens sont interdits en cœur de parcs nationaux et dans la plupart des réserves naturelles.

Transport

Les bus et navette en Monatgne du Giffre à Samoens : ici

Accès routiers et parkings

Stationnement :

Parking Veau Gras, 121 Av. du Fer À Cheval, 74340 Samoëns

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :