La plaine de Domancy
>>
Accueil
>
Rando été
>
La plaine de Domancy
Domancy

La plaine de Domancy

Ecogeste
Faune
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion
Balade en plaine agricole autour du ruisseau de la Bialle
De l'explication d'un épizootie à la compréhension de la migration, cet itinéraire est riche en pédagogie !

Les 4 patrimoines à découvrir

  • Faune

    Comment les oiseaux migrent-ils ?

    Les oiseaux migrateurs sont sensibles au champ magnétique de la Terre, qui les aide à s’orienter lors de leurs longs voyages vers leurs lieux de reproduction et d’hivernage.
    Cette capacité, la magnétoréception, est un des nombreux mécanismes que les oiseaux migrateurs utilisent pour s'orienter. Ils combinent souvent cette capacité avec d'autres aptitudes, telles que la perception des étoiles, du soleil, du champ gravitationnel et des repères visuels, pour naviguer avec succès lors de leurs migrations souvent complexes.

    Les capacités incroyables des oiseaux sont bouleversées par le développement humain qui perturbe les migrations. Les lumières urbaines trompent les migrateurs nocturnes. S’ajoute à cela l’essor des cultures intensives et surtout le changement climatique qui décale les migrations de certaines espèces dans le temps et compromet le succès de leur voyage.
    Résultat : selon l’UICN*, un tiers des oiseaux nicheurs de France métropolitaine sont aujourd’hui menacés d’extinction.

    *L'Union internationale pour la conservation de la nature 
  • Faune

    Faucon kobez

    Plus petit qu’un faucon crécerelle, le faucon kobez a une silhouette mince et une longue queue. Il est de couleur gris-bleuté.

    Ce faucon s’arrête plusieurs jours sur la plaine de Domancy, au moment de la migration de fin avril à mai.
    Son trajet de migration est entre l’Afrique où il a hiverné et l’Europe de l’est où il va nidifier.
    Les Alpes constituent un obstacle important pour les oiseaux migrateurs, qui ne traversent le massif qu’au niveau des vallées, comme celle de l’Arve, ici.

    Vous pouvez l’observer sur les poteaux de clôture ou sur un perchoir naturel en période de grand vent.
  • Faune

    Déjection canine

    Les déjections des chiens sont plus problématiques que celles d’animaux non-domestiqués à cause de leur alimentation riche en protéines, créant une sur-fertilisation des sols nocives pour la faune et la flore locale. Les nutriments issus des déjections peuvent se retrouver dans le sol jusqu'à trois ans après l'interdiction des chiens selon des chercheurs britanniques Ecological Solutions and Evidence.                             

    Si une déjection dérange sur un trottoir en ville ou agace sur une plage, elle peut avoir des conséquences autrement plus graves, voire mortelles, dans des prairies d’herbe fraîche. En cause ? Un agent infectieux mortel pour les bovins, la néosporose, présent dans les selles de certains canidés.

    Les chiens contaminés sont les hôtes finaux de cet agent infectieux, intransmissible à l’homme. La néosporose est une épizootie : épidémie qui frappe les animaux. Cette épizootie peut provoquer des avortements et des lésions embryonnaires chez les vaches. 

    En randonnée, ramassez les déjections de vos chiens pour limiter ces risques infectieux.
  • Faune

    Le castor : une espèce protégée

    Le castor laisse plusieurs indices de sa présence: des branches taillées en biseau, des terriers, des huttes…

    Il préfère sortir au crépuscule, arpentant son territoire de part et d’autre d’un cours d’eau. L’eau lui est en effet indispensable pour protéger l’entrée de son terrier, fuir le danger ou encore transporter les branches dont il se sert et se nourrit. Plus grand rongeur d’Europe, le castor est parfaitement équipé pour la nage : il peut rester jusqu’à 15 minutes sous l’eau sans respirer. Des paupières translucides protègent ses yeux, telles des lunettes de plongée. Enfin ses pattes arrières palmées et sa queue plate agissent respectivement comme propulseur et gouvernail.

Description

Du parking de la Mairie de Domancy :
  1. Prendre la route du Cruet, le chemin du Creux et de la Viaz avant d'arriver à Vervex (oratoire).
  2. De Vervex, suivre l'itinéraire qui traverse la route D1205 et continuer par le chemin des Grandes Vernes.
  3. Au milieu de la plaine, après les Bardets, l'itinéraire se poursuit par un chemin agricole qui bifurque sur la gauche et continue, parallèlement à la voie ferrée, jusqu'à la route départementale.
  4. Prendre sur la gauche le chemin des castors jusqu'au pont (à droite retrouvez le lac de Passy). Ce chemin longe le ruisseau de la Bialle où l'on ne manquera pas d'observer le travail des castors.
  5. Retour par le chemin des Primevères. Traverser et longuer sur votre gauche, à nouveau, la route D1205. Bifurquer après quelques mètres sur la route de Létraz afin de rejoindre la Mairie.
  • Départ : Parking de la Mairie de Domancy
  • Arrivée : Parking de la Mairie de Domancy
  • Communes traversées : Domancy et Passy

Profil altimétrique


Recommandations

Traversée à deux reprises de la route départementale D1205.

Soyez toujours prudent et prévoyant lors de la randonnée. Asters CEN-74 n'est pas tenu responsable en cas d'accident ou de désagrément quelconque survenu sur ce circuit.

Accès routiers et parkings

Stationnement :

Parking de la mairie, Domancy

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :